From senses to expertise

LIPOCOSM2 obtient l'accord de financement FUI 25 pour développer la cosmétique hybride

Mardi 26 juin 2018 Actualités
LIPOCOSM2 obtient FUI 25 pour développer la cosmétique hybride par la chimie verte

Un projet de recherche appliquée collaboratif et largement soutenu

Prenez 6 acteurs en pointe dans leur domaine et réunissez-les en consortium, ajoutez le soutien de 3 Régions et le support de 4 pôles de compétitivité, dynamisez-les autour d’un projet de recherche appliquée à fort potentiel de retombées économiques, pour être retenu par le très sélectif FUI.

C’est la bonne nouvelle qui vient d’arriver pour le projet LIPOCOSM2, porté par Laboratoires Clarins, ISIPCA, CNRS-ICSN, StaniPharm, CTI Biotech et AFSC, réunis en consortium.

Ce projet de recherche a obtenu l’accord de financement suite au 25ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel.

Basé sur la chimie verte, LIPOCOSM2 a pour ambition d’ouvrir une nouvelle voie dans la cosmétique hybride. Les débouchés et retombées économiques potentielles sont impressionnantes, jugez plutôt :

  • 4 publications  scientifiques 
  • 3 brevets 
  • 13 nouveaux produits
  • 9 nouveaux services
  • 67,5 Millions € CA
  • 13 emplois pendant le projet
  • 38 emplois à horizon 3 ans

Le tout pour un projet de recherche établi sur 3 ans, démarré en novembre 2018 avec un budget global de 2,34 Millions €.

Le FUI est financé aujourd’hui essentiellement grâce à l’État, les collectivités territoriales et les fonds communautaires (FEDER).

La cosmétique hybride basée sur de nouveaux procédés de chimie verte

L’objectif est de développer par la voie des procédés verts, différents actifs et extraits innovants issus de sources naturelles variées. L’application finale permettra la création d’une nouvelle gamme de produits cosmétiques hybrides, multifonctionnels. Par exemple : un produit lavant deviendra également un soin innovant, par l’adjonction d’un actif nouveau.

L’extraction de concrètes ou d’absolus, à l’origine des actifs de soin, nécessite souvent aujourd’hui des dérivés du pétrole pour être obtenus. Grâce à l’utilisation du CO2 supercritique (compressé et chauffé), LIPOCOSM2 évitera cette étape, tout en réduisant l’énergie utilisée. Les déchets générés se limiteront à la matière première naturelle utilisée diminuée de ses actifs extraits.

Toute l’équipe de l’école ISIPCA se joint à ses partenaires pour se réjouir de ce pas important vers des extraits cosmétiques innovants et plus respectueux de l’environnement.

Pour aller plus loin, voici les 6 principes de l’Eco-extraction (définis par l’association France Eco-Extraction)

  • Principe 1 : favoriser l’innovation par la sélection variétale et l’utilisation de ressources végétales renouvelables. 
  • Principe 2 : privilégier les solvants alternatifs et principalement ceux issu des agro-ressources. – 
  • Principe 3 : réduire la consommation énergétique par l’assistance des technologies innovantes et favoriser la récupération d’énergie. 
  • Principe 4 : favoriser la création de coproduit au lieu de déchets pour intégrer la voie de la bio- ou agro-raffinerie. 
  • Principe 5 : réduire les opérations unitaires grâce à l’innovation technologique et favoriser les procédés sûrs, robustes et contrôlés. 
  • Principe 6 : privilégier un produit non dénaturé, biodégradable, sans contaminant et surtout porteur de valeurs : « éco-extrait ».